Ligue 1 : réduit à dix pendant une heure, Monaco arrache le nul à Bordeaux

Pour la première de David Guion sur le banc, Bordeaux a été tenu en échec par un Monaco réduit à dix pendant plus d'une heure (1-1). Les Girondins perdent des précieux points dans la course au maintien. Les Monégasques ratent l'occasion de se rapprocher des premières places.

Remi Oudin avec Bordeaux
Remi Oudin avec Bordeaux ©Maxppp

Pour la 25eme journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux recevaient Monaco dans un match très important. Lanterne rouge, Bordeaux n'avait d'autres choix que de gagner ce premier match de l'ère Guion pour respirer un peu en Championnat. Mais en face, c'était un AS Monaco revanchard et avec ses talents offensifs comme Ben Yedder, Diop ou encore Volland. Sans doute pour cette raison que les Bordelais se présentaient avec une défense à cinq pour tenter de solidifier l'axe.

La suite après cette publicité

Sans surprise, c'est Monaco qui dominait nettement le début de match face à des Bordelais bien en place et qui cherchaient avant tout à bien défendre. Sofiane Diop s'illustrait sur son côté gauche et créait le danger, mais il était le seul à réellement tenter. Bordeaux, bien en place, procédait en contre et jouait ses coups à fond. C'est d'ailleurs sur l'une de leur rare offensive, qu'ils trouvaient la faille. Adli servait Oudin qui reprenait le cuir et le propulsait au fond des filets (22e). Un but qui sonnait totalement Monaco et rien n'allait s'arranger puisque Tchouameni était expulsé (34e).

Gelson Martins a tout changé

Peu avant la mi-temps, Philippe Clément décidait de faire rentrer Gelson Martins pour tenter de faire sauter le verrou bordelais. Et c'est ce que faisait le Portugais. Sur son côté gauche, il multipliait les courses et faisait vivre un enfer à Pembélé. Même à dix, Monaco monopolisait le ballon et les Bordelais étouffaient étrangement dans leur surface. En plus de ne plus ressortir le ballon, les Girondins remettaient en confiance Monaco qui pouvait se découvrir sans risquer d'être contré. Et ce qui devait arriver arriva. Sur une énième occasion monégasque, la frappe de Martins était contrée par Marcelo qui trompait donc son gardien (67e).

Un but gag pour Bordeaux et donc un nouveau match sans garder sa cage inviolée pour la défense. Devant ce match nul qui n'arrangeait personne, David Guion décidait de faire rentrer un attaquant pour faire basculer la rencontre en sa faveur. Les hommes de Philippe Clément, eux, baissaient logiquement en intensité. De quoi permettre à Bordeaux de se créer quelques occasions mais pas de quoi réellement mettre en danger Nubel non plus. Pour la première de Guion, Bordeaux gratte un point à un Monaco réduit à dix pendant une heure. Mais ce résultat n'arrange personne. Les Girondins restent lanterne rouge alors que le club de la Principauté stagne dans le milieu de tableau.

Plus d'infos

Commentaires