Chelsea - Lille : les notes du match

Deuxième club français engagé dans les huitièmes de finale de Ligue des Champions, le LOSC affrontait les tenants du titre à Stamford Bridge. Et malheureusement, les champions de France en titre n'ont pas pesé bien lourd (2-0).

Les joueurs de Chelsea fêtent un but
Les joueurs de Chelsea fêtent un but ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sorti premier d’une poule composée de Wolfsbourg, le Séville FC et Salzbourg, Lille retrouvait l’Europe ce mardi soir, avec un déplacement périlleux à Chelsea, en 8e de finale aller de Ligue des Champions, à Stamford Bridge. Thomas Tuchel décidait de miser sur Kai Havertz en pointe en lieu et place de Romelu Lukaku, tandis que Jocelyn Gourvennec renforçait son entrejeu avec Amadou Onana. Les Blues entraient bien dans la partie. Cesar Azpilicueta centrait depuis la droite, Havertz coupait la trajectoire au premier poteau mais ratait le cadre (4e). Il mettait ensuite Léo Jardim à contribution sur une frappe enroulée bien repoussée (7e). L’Allemand se réglait quelques instants plus tard. Sa tête piquée, sur un corner déposé par Hakim Ziyech, ne laissait aucune chance au portier brésilien (1-0, 8e).

Les Dogues réagissaient enfin après leur entame compliquée. D’abord, sans réussite, sur un corner mal repoussé par la défense londonienne (10e) puis sur une tentative du gauche non cadrée de Jonathan David aux vingt mètres (12e). Édouard Mendy sortait ensuite très bien sur une belle ouverture de Renato Sanches pour Jonathan Bamba (20e). Le LOSC, valeureux et assez bien en place, sortait plutôt bien de la pression anglaise mais peinait à se montrer dangereux dans les trente derniers mètres, s’en remettant à des tentatives lointaines de Benjamin André (35e), captée par Mendy, et Sanches (40e), non cadrée. Avantage au tenant du titre à la pause (1-0).

Des Lillois inefficaces

Au retour des vestiaires, la rencontre s’emballait et le cuir filait d’un but à l’autre. Zeki Celik suppléait Jardim sur un tir de Marcos Alonso côté gauche qui semblait prendre le chemin des filets (54e). Havertz, lancé côté gauche, frappait sans angle au-dessus (59e). Les locaux perdaient Mateo Kovacic et Ziyech sur blessures, remplacés par Ruben Loftus-Cheek et Saul Ñiguez. Ils allaient pourtant creuser l’écart face à des Nordistes moins inspirés. Parfaitement décalé côté gauche par N’Golo Kanté, Christian Pulisic ne laissait pas passer l’occasion de battre Jardim de près (2-0, 63e). Burak Yilmaz entrait en jeu pour tenter de remettre les champions de France sur les bons rails. Avec un effet sensible. Bamba voyait sa frappe détournée par Andreas Christensen.

Sur le corner consécutif, Sven Botman, de la tête, ne parvenait pas à tromper Mendy (70e). Et puis, plus grand-chose jusqu’aux entrées d’Edon Zhegrova et Hatem Ben Arfa (80e). La reprise de ce dernier, suite à un corner mal repoussé, était déviée par un défenseur (85e). HBA se sacrifiait ensuite en prenant un jaune pour éviter un contre de Timo Werner qui s’annonçait dangereux (86e). Les partenaires de José Fonte négociaient mal leurs coups de pied arrêtés en fin de rencontre et buttaient sur Antonio Rüdiger et les siens, malgré une énorme erreur de relance de Mendy qui aurait pu coûter cher (90e +4). Score final (2-0). Chelsea prend une sérieuse option pour la qualification. Il faudra un LOSC beaucoup plus inspiré au retour pour espérer renverser la vapeur.

Homme du match : Silva (7) : à 37 ans, le Brésilien a été le patron de la défense londonienne. Impérial dans tous les duels, il a été un véritable bouclier pour Mendy. C’est simple : il y avait toujours le pied ou la tête de l’ancien Parisien pour repousser les tentatives adverses. Sans oublier ses tacles glissés d'une efficacité redoutable et ses jaillissements pour venir aider un coéquipier. En toute fin de match, il était encore vigilant sur un dégagement raté de Mendy pour écarter le danger. Tout simplement Impassable.

Chelsea

- Mendy (5,5) : les Lillois ont pu approcher sa surface à de nombreuses reprises. Mais, soit les tentatives nordistes n’étaient pas cadrées, soit Thiago Silva veillait au grain. Preuve qu’il a passé une soirée relativement tranquille : son premier arrêt a été réalisé à la 36e minute sur une frappe sans danger d’André. Son deuxième ? À la 70e sur une tête trop molle de Botman.

- Christensen (6) : positionné sur le flanc droit de la défense à trois des Blues, le Danois a souvent été sollicité, les Lillois ayant joué à de nombreuses reprises dans le dos d’Azpilicueta. Mais le Scandinave a répondu présent face au duo Onana-Bamba.

- Silva (7) : voir ci-dessus.

- Rüdiger (6) : hormis une petite frayeur après dégagement raté (11e), l’Allemand a, à l’instar de Christensen, eu du travail pour venir prêter main-forte à Alonso.

- Azpilicueta (6) : le capitaine des Blues aurait pu être passeur décisif dès la 4e minute si Havertz n’avait pas vendangé son offrande. Installé à un poste de piston dans le système de Tuchel, il a logiquement évolué très haut. Ce qui lui a permis de bien combiner avec Ziyech ou Havertz.

- Kanté (7) : techniquement impeccable, il a régalé avec ses traversales. Il a d’ailleurs failli être passeur décisif pour Alonso (18e). Avec Kovacic, il a géré le milieu lillois. Et quand la pression française se faisait sentir, il s’en est sorti grâce à sa technique de feu. Plus haut sur le terrain en deuxième période, il a multiplié les rushes vers l’avant. Il a été l’auteur d’un contre éclair et passeur décisif pour le but du break de Pulisic (63e).

- Kovacic (6) : Jorginho était sur le banc au coup d’envoi, mais le Croate a parfaitement assuré l’intérim. Puissant physiquement, il a été maître dans l’interception. Un vrai roc avec Kanté impossible à bouger. Mais un pépin physique l’a forcé à céder sa place au retour des vestiaires à Loftus-Cheek (51e).

- Alonso (5) : sollicité par Sanches et Celik, l’Espagnol a été le joueur de son équipe le plus en difficulté. D’ailleurs, Tuchel lui a passé quelques soufflantes depuis son banc de touche. Il faut dire que les attaquants lillois l’ont souvent pris en défaut. A raté une grosse occasion sur un service de Kanté (18e). Remplacé par Sarr (80e).

- Ziyech (6) : chef d’orchestre du jeu de Chelsea, il a navigué sur le front de l’attaque pour tenter de trouver Havertz ou Pulisic. Passeur décisif pour l’Allemand dès l’entame du match (8e), le Marocain a souvent fait pencher le jeu des Blues sur le côté droit. Sorti lui aussi sur blessure et remplacé par Ñiguez (60e).

- Havertz (7) : l’Allemand a signé un début de rencontre tonitruant. Il a raté une énorme occasion dès la 4e minute sur un caviar d’Azpilicueta, avant d’obliger Jardim à sortir un arrêt décisif (7e). Mais sur le corner qui a suivi, il a ouvert le score de la tête (8e). Capable ensuite de disparaître des écrans radars, avant de se montrer saignant sur un contre (59e). Joueur fin et gracieux, le buteur héroïque de Porto a parfaitement su évoluer au poste d’attaquant central en l’absence de Lukaku.

- Pulisic (6,5) : électron libre, l’Américain a touché énormément de ballons. Mais s’il a pu nous faire admirer sa technique balle au pied pour échapper aux défenseurs lillois, il ne s’est pas montré si dangereux que ça non plus en première période. Un peu plus en soutien d’Havertz au retour des vestiaires il a concrétisé sa belle activité en marquant le but du break (63e). Remplacé par Werner (80e).

Lille

- Jardim (4,5) : il a été très vite mis à contribution, en réalisant un premier arrêt décisif devant Havertz (7e) avant de s'incliner quelques secondes plus tard sur le corner. Il n'a rien pu faire sur le coup de tête de l'Allemand (1-0,8e). Il a ensuite été attentif sur les quelques tentatives de Chelsea, mais il est battu une seconde fois, cette fois par une petite frappe piquée de Pulisic qui vient conclure un beau contre de Chelsea (2-0, 63e).

-Djalo (4) : sur le côté gauche de la défense lilloise il a été en difficulté dans les duels, ce qui a permis aux Blues d'amener le danger. À sa décharge il n'a pas souvent été aidé par Bamba et Onana dans les taches défensives et il a été en très grande difficulté sur les phases offensives lilloises. Il est finalement remplacé à la 76e par Gundmundsson.

-Botman (5) : il a été mis sous pression par l'attaque de Chelsea, mais a bien réussi à endiguer les tentatives adverses grâce à sa bonne lecture du jeu et son calme dans ses interventions.

-Fonte (4,5) : costaud dans les duels malgré la forte pression de Chelsea, il a tenté de relancer vite son équipe pour créer des décalages grâce à sa qualité de passe. Sur le deuxième but, il n'a pas réussi à stopper la remontée de balle de Kanté et il n'a pu que subir l'action du but (2-0, 63e).

-Celik (3,5) : il a tenté de se porter très vite vers l'avant, mais a laissé beaucoup d'espace dans son dos, ce qui a mis en grand danger dans la défense lilloise. Il a été en difficulté dans son duel avec Marcos Alonso et Pulisic, étant obligé de souvent effectuer des retours en catastrophe. C'est l'une de ses pertes de balles très hautes qui est à l'origine du deuxième but anglais, il n'a pas pu revenir à temps et a laissé le champ libre à l'ailier américain sur le côté droit de la défense du LOSC (2-0,63e).

-André (5) : en début de rencontre il a été en difficulté dans l'entrejeu en perdant quelques ballons, mais il est ensuite progressivement rentré dans sa rencontre gagnant en assurance et en qualité au milieu du terrain. C'est lui qui réalise la première frappe cadrée de Lille, sans danger pour Mendy (36e).

-Xeka (4) : il a été très haut sur la pelouse et assez présent dans les duels en tentant souvent de se projeter rapidement vers l'avant, mais ses nombreuses pertes de balles ont mis sa défense en difficulté. Sur le deuxième but des Blues, il est dépassé par la vitesse de Kanté qui remonte tout le terrain et décale bien Pulisic (2-0,63e).

-Onana (3,5) : positionné très haut sur la pelouse il devait servir de point de fixation à son équipe. Il a vécu une première mi-temps très compliquée avec beaucoup de déchets balle au pied et de nombreux mauvais choix. Au retour des vestiaires, c'est un peu mieux, mais il cède finalement sa place à la 65e minute, remplacé par Yilmaz. Le Turc a eu beaucoup de mal à rentrer en jeu, avec des ballons importants perdus.

-Bamba (3,5) : très provocateur sur son côté, il a fait quelques différences mais a eu beaucoup trop de déchets dans les transmissions pour mettre réellement Chelsea en danger. Défensivement même s'il a réalisé un bon pressing il a laissé trop souvent Djalo en situation de deux contre un face aux attaquants anglais.

-David (4) : il a vécu un début de match assez compliqué comme toute son équipe, il a ensuite réalisé un gros pressing et tenté de faire la différence sur ses quelques ballons offensifs, mais sans trouver le cadre et être vraiment dangereux. Il a livré un match engagé durant lequel il a subi de nombreuses fautes. Il est remplacé à la 81e par Zhegrova.

-Sanches (6) : aligné sur le côté droit il a souvent repiqué dans l'axe pour venir chercher le ballon. Il a fait de nombreuses différences mêmes en étant très souvent isolé au milieu de nombreux joueurs anglais. Très provocateur il a réalisé plusieurs remontées de balles qui se sont conclues par des centres ou des frappes, sans beaucoup de réussite malheureusement. Il a mis beaucoup d'intensité dans ce qu'il a fait, il est finalement remplacé par Ben Arfa à la 81e minute. Le Français a tenté d'apporter le danger grâce à ses dribbles, mais sans plus de réussite que ses coéquipiers.

Plus d'infos

Commentaires