Ligue des Champions : malgré Vlahović, la Juventus accrochée à Villarreal

Villarreal a tenu la Juventus en échec (1-1) à l'Estadio de la Cerámica, pour le compte des huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Dušan Vlahović a frappé fort pour sa première en C1.

Rabiot au duel face à Capoue en C1
Rabiot au duel face à Capoue en C1 ©Maxppp

Fracassante. Voilà comment résumer la toute première apparition de Dušan Vlahović en Ligue des Champions, ce mardi, sur la pelouse de Villarreal. L'attaquant serbe de 22 ans a tout simplement réalisé l'exploit, sur son premier ballon, de marquer dès son premier match en C1, après 33 secondes. Comme un certain Alessandro Del Piero. Insuffisant toutefois pour permettre à la Juventus de s'imposer dans cette manche aller des huitièmes de finale de la LdC à l'Estadio de la Cerámica (1-1), même s'il est passé proche du doublé dans les dernières minutes de cette rencontre, obligeant l'ancien Montpelliérain Geronimo Rulli à intervenir en deux temps (85e).

La suite après cette publicité

Trouvé en profondeur par Danilo, Dušan Vlahović a donc mis la Vecchia Signora sur de bons rails d'entrée, après un enchaînement contrôle poitrine-frappe croisée de grande classe (0-1, 1e). Les partenaires d'un excellent Manuel Locatelli n'ont ensuite pas su tenir bon pour conserver leur avance dans une partie globalement équilibrée. Dani Parejo, servi par Étienne Capoue, a ainsi profité d'un errement défensif pour conserver les chances de qualification intactes de la formation entraînée par Unai Emery (1-1, 66e).

Villarreal est monté en puissance

Le Sous-Marin Jaune n'a pas été ridicule et a eu son lot d'occasions devant son public en Espagne. En première période, Giovanni Lo Celso a échoué sur l'extérieur du poteau après un bon travail de Pedraza (13e), juste avant qu'Arnaut Danjuma, trop discret, ne se distingue d'une Madjer audacieuse captée par Wojciech Szczęsny (17e). Dans un second acte plus maîtrisé et intéressant, Villarreal a longtemps mis la pression autour de la cage visiteuse, n'étant récompensé que d'un but. Alberto Moreno a par exemple été trop timide pour tromper la vigilance du gardien polonais (57e).

De leur côté, les joueurs de Massimiliano Allegri ont subi une baisse de régime flagrante au fil des minutes, notamment dans les 20 dernières minutes de la partie où Adrien Rabiot aurait pu voir rouge pour une vilaine semelle sur Samuel Chukwueze. Ils auraient pourtant pu se mettre à l'abri et scellé l'issue de cette partie, mais Alvaro Morata a manqué de précision face au but (33e, 47e), alors que Raul Albiol s'est sacrifié devant un Weston McKennie sorti sur blessure en fin de match (38e).

Plus d'infos

Commentaires