De Reading au Bayern Munich, la belle histoire d'Omar Richards

Recruté en mai 2021 par le club allemand, le défenseur anglais est revenu sur sa folle ascension. Extraits.

Omar Richards à l'entraînement du Bayern Munich
Omar Richards à l'entraînement du Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

L’été dernier, le Bayern Munich a renforcé sa défense en déboursant 42,5 M€ pour s’offrir le Français Dayot Upamecano. Mais le 27 mai 2021, le géant bavarois a enregistré un renfort défensif moins clinquant : Omar Richards. Âgé à l’époque de 23 ans, l’Anglais a débarqué en Bavière libre de tout contrat, après quatre saisons passées à Reading. Passer du Championship à signer un contrat avec le Bayern jusqu’en 2025, l’histoire est belle.

Formé à Fulham, club qu’il a rejoint à l’âge de 9 ans, Richards a fait ses classes chez les Cottagers, avant d’en être remercié. Parti à la recherche de périodes d’essai dans des formations de standing inférieur, le joueur a finalement été repéré par Reading. Chez les Royals, le natif de Lewisham a découvert la deuxième division anglaise à 19 ans, lors de la saison 2017/2018. Pour l’anecdote, c’est un illustre défenseur qui l’a lancé dans le grand bain, Jaap Stam, le 5 août 2017 face à QPR. Ensuite, Richards passera quatre ans au Madjeski Stadium, avant de rejoindre le Bayern en mai 2021. Dans les colonnes du Times, le néo Munichois est revenu sur ce changement de vie pour le moins inattendu.

En effet, alors qu’il voyait la date de la fin de son contrat se rapprocher, Richards n’a reçu aucune proposition de son club. La faute peut-être aux soucis de gestion des Royals (points de pénalité, etc). « Je ne veux rien dire de mal à propos de Reading. Mais maintenant, on met un peu plus en lumière ce qui se passait à l'époque et, je pense, cela explique pourquoi on ne m'a pas proposé de contrat. Pendant que j'étais là-bas, et pendant que cela se passait, je ne comprenais pas ce qui se passait, donc j'étais vraiment confus. Je savais qu'il devait y avoir une sorte de problèmes, comme au-delà de mon manager, mais je ne savais pas ce que c'était. »

La surprise Bayern

Mais alors qu’il craignait de revivre la même traversée du désert après son départ de Fulham, et miracle s’est produit. «Mon agent m'a appelé et m'a dit que le Bayern Munich me suivait, qu'il était intéressé. Je me disais :" quoi ? Cela ne peut pas être vrai. Je lui ai presque raccroché au nez. Je n'y croyais littéralement pas jusqu'à ce que j'aie eu un appel Zoom avec eux». Un appel en visioconférence auquel ont pris part Hasan Salihamidzic et Marco Neppe, respectivement directeur sportif et directeur technique du Bayern. Depuis, le Britannique vit un rêve éveillé en Allemagne. « Dès le premier jour, Joshua Kimmich m'a été très utile, il est comme un grand frère. Il n'a pas à faire ça. Je m'en souviendrai pour le reste de ma vie. Donc quand je serai plus expérimenté et qu'il y aura une nouvelle recrue, je saurai comment elle voudra se sentir et être traitée. »

Bien entouré par ses nouveaux coéquipiers, Richards, qui compte 14 apparitions (9 en Bundesliga, 4 en Ligue des Champions, 1 en Coupe d’Allemagne) sous le maillot munichois cette saison, a également découvert Julian Nagelsmann. Un choc là encore puisque le journal anglais indique que le nouveau coach du Bayern allait à l’encontre de tout ce que le jeune défenseur avait appris auparavant. « Au bout d'un moment, j'ai réalisé que tout ce qu'il me faisait faire avait une raison. Il y a tout le temps de nouvelles idées, tout est frais et l'entraînement nous guide dans notre façon de jouer dans les matchs. Quand vous arrivez ici, vous ressentez l'ambition. Vous savez que c'est un endroit où vous avez juste besoin de gagner. Je ne pense pas que tu puisses passer à côté. C'est dans l'air. Je fais partie d'une équipe avec des superstars et certains des meilleurs joueurs du monde, et je suis encore nouveau. Mais le fait est que je suis au bon endroit et que je ne fais que m'améliorer chaque jour, donc on ne sait jamais ce qui peut arriver. » Un vrai rêve éveillé…

Plus d'infos

Commentaires