Championship : la cote de Djed Spence explose en Angleterre

Djed Spence fait partie des révélations de la saison en Championship. Au point que le jeune latéral droit anglais figure sur les tablettes de nombreux cadors anglais, et européens.

Djed Spence avec Nottingham Forest
Djed Spence avec Nottingham Forest ©Maxppp

« Nous aimons Djed, il a fait du très bon boulot et il est heureux. Il comprend la situation et il sait que tout n'est pas sous contrôle. Nous le savons aussi, car c'est ce qu'il se passe quand vous faites venir un joueur en prêt. Mais il est heureux, c'est certain. » Voilà ce que déclarait Steve Cooper, l'entraîneur de Nottingham Forest, quelques jours avant l'ouverture du mercato hivernal à propos de Djed Spence. Brillant cette saison, le jeune latéral droit de 21 ans n'est en effet que prêté aux Reds par Middlesbrough jusqu'à la fin de l'exercice 2021-2022, et son nom a justement agité la rubrique des transferts en janvier dernier.

La suite après cette publicité

Cet Anglo-Jamaïcain, que les Reggae Boyz souhaitent d'ailleurs attirer dans leur filet au détriment des Three Lions selon The Athletic, est issu de la formation de Fulham, qu'il a quitté pour rejoindre gratuitement Boro à l'été 2018 afin d'y évoluer avec les U23. Dans un premier temps. Ce n'est qu'un an plus tard qu'il pointe réellement le bout de son nez avec les pros (24 matchs). Auteur de 40 apparitions la saison suivante, en 2020-2021, il n'est titularisé qu'à 24 reprises, ce qui pousse ses dirigeants à l'envoyer en prêt à Nottingham Forest. Une stratégie payante puisque Djed Spence a explosé cette année de l'autre côté de la Manche, et particulièrement depuis la prise de fonction de Steve Cooper sur le banc de Forest, le 21 septembre, après le départ de Steve Reid.

Un latéral offensif et dangereux

Latéral droit très volontaire, le natif de Londres est aussi capable d'évoluer un cran plus haut dans le couloir, ou en tant que piston, comme souvent avec Forest. Très offensif, très technique, il aime dribbler et provoquer, en faisant une menace persistante tout au long des 90 minutes. Il n'en demeure toutefois pas moins un mauvais défenseur, lui qui est très agressif sur le porteur du ballon et n'a pas pour habitude de laisser trop de temps à son vis-à-vis de réfléchir à son prochain coup.

« Djed se débrouille très bien avec nous - mais il n'a pas encore effectué de passe décisive, c'est donc un défi évident pour lui. Il le sait - mais il a aussi été malchanceux, soit dit en passant, car il s'est créé beaucoup d'occasions. Mais malgré tout son jeu offensif, il doit commencer à obtenir de bons chiffres pour refléter cela », alertait Steve Cooper le 16 janvier dernier. Aussitôt dit, aussitôt fait, puisque le défenseur compte désormais 2 buts et 1 passe décisive en 30 matchs toutes compétitions confondues. Les performances de Djed Spence en FA Cup cette année, notamment contre Arsenal (1-0) et Leicester (4-1), ne sont évidemment pas passées inaperçues outre-Manche.

Arsenal et Tottenham notamment sur les rangs

« Permettez-moi de dire que c'était l'une des meilleures performances d'arrière droit que j'ai vues depuis très longtemps », expliquait même la légende des Gunners Ian Wright après l'élimination des Londoniens. En ce sens, la presse anglaise assure qu'Arsenal, Tottenham, Leeds et même l'Inter Milan ou encore l'AS Roma s'intéressent de près au profil de Spence, dont le transfert pourrait avoisiner les 30 M€. Spurs et Gunners, où il retrouverait un certain Emile Smith Rowe qu'il a côtoyé dans sa jeunesse au sein du Junior Elite FC (club de la banlieue sud londonienne), étaient d'ailleurs prêts à passer à l'acte dès le mois de janvier dernier. Mais ce n'est que partie remise, tant la Premier League semble lui tendre les bras.

« Les Wolves, qui étaient en Premier League, le voulaient à ce moment-là (à l'été 2020) », explique à talkSPORT Neil Warnock, ancien entraîneur de Djed Spence. « Je lui ai dit qu'il valait mieux qu'il fasse une autre saison, qu'il ait plus de matchs dans les jambes et qu'il acquiert de l'expérience. Sans vouloir lui manquer de respect, je ne pense pas qu'il était prêt à arriver directement dans une équipe de Premier League. Il avait besoin de plus de matchs, de se mesurer à des grands gabarits. » Les habitués de City Ground vont devoir profiter de Djed Spence d'ici la fin de la saison en Championship, car il n'est pas exclu de le voir dès l'année prochaine à l'échelon supérieur au Royaume de Sa Majesté.

Plus d'infos

Commentaires