Ligue des Champions : Arnaut Danjuma, le cador de Villarreal prêt à faire vaciller la Juventus !

Vainqueur sur le terrain de Grenade (4-1) lors de la 25ème journée de Liga, Villarreal, désormais sixième au classement, a préparé au mieux la réception de la Juventus Turin en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Une victoire en terres andalouses surtout marquée par le retour en grâce d'Arnaut Danjuma, auteur d'un triplé et prêt à emmener le sous-marin jaune d'Unai Emery vers les rives d'un quart de finale sur la scène européenne.

Arnaut Danjuma a participé au succès de Villarreal à Bergame
Arnaut Danjuma a participé au succès de Villarreal à Bergame ©Maxppp

«La Ligue des Champions est la meilleure compétition de clubs au monde, donc je pense que c’est quelque chose qui aide à faire ressortir le meilleur de moi-même : plus l’obstacle est élevé, plus vous voulez faire vos preuves. Je ne peux pas expliquer le sentiment que l’on ressent quand on marche sur le terrain et qu’on entend la musique de la Ligue des Champions, on a la chair de poule. Vous savez que le monde entier vous regarde et que vous voulez agir». Voici ce que déclarait Arnaut Danjuma (25 ans) dans un entretien accordé à Marca à seulement 24 heures d'accueillir la Juventus Turin en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Des mots forts, symboliques, reflétant surtout toute la détermination et l'ambition de l'attaquant néerlandais des Groguets. Et pour cause, à quelques heures de faire son entrée sur la pelouse de l'Estadio de la Cerámica, l'enfant de Lagos est l'un, si ce n'est le danger numéro un pour la bande à Massimiliano Allegri.

La suite après cette publicité

Débarqué l'été dernier en provenance de Bournemouth contre un chèque de 24 millions d'euros, Arnaut Danjuma s'est ainsi très rapidement adapté à son nouvel environnement dans l'est de l'Espagne et plus particulièrement dans la province de Castellón. Sous la houlette de l'ancien coach du PSG Unai Emery, l'ailier gauche s'est alors progressivement imposé comme un élément moteur de l'attaque des Groguets. Auteur de 12 buts et 3 passes décisives en 21 matches toutes compétitions confondues depuis son arrivée, l'international néerlandais (5 sélections, 2 buts) se distingue par une habileté des deux pieds, une technique au-dessus de la moyenne mais surtout une vivacité dévastatrice. Fort d'un sacré tempérament et d'un sens du but remarquable, il possède, à ce titre, le meilleur ratio de but attendu (penalties exclus) de toute la Liga. De quoi ravir les supporters de Villarreal, actuellement en sixième position du championnat espagnol et à seulement trois points du FC Barcelone.

Du talent et du tempérament !

Parfaitement acclimaté, Arnaut Danjuma est donc logiquement attendu comme l'un des principaux atouts offensifs de Villarreal face aux Turinois et pourra compter sur ses supporters, déjà conquis par le talent de son buteur. «Quand vous arrivez dans un nouveau club, vous devez rencontrer les fans et ils doivent aussi vous connaître. C’est pourquoi c’est formidable d’être chaleureusement accueilli au club, non seulement en dehors du terrain, mais aussi dans le stade, et nous pouvons sentir leur énergie. Bien que nous n’ayons pas le plus grand stade de LaLiga, cela montre que nous avons un douzième homme sur le terrain avec les fans», soulignait ainsi l'intéressé avant de remercier l'ensemble du club pour la confiance accordée : «mes coéquipiers et Unai m’ont fait me sentir chez moi très vite, ils m’ont réservé un accueil chaleureux. Cela signifiait que je n’avais pas besoin de beaucoup de temps pour m’adapter, vraiment. Les propriétaires du club et tout le monde à Villarreal ont fait ce qu’il fallait. Au contraire, je me suis toujours mis beaucoup de pression parce que le club a investi beaucoup d’argent en moi, ce qui provoque une situation où j’ai besoin de performer constamment. Je veux toujours gagner et donner le meilleur de moi-même».

Auteur d'un triplé contre les Rojiblancos, samedi en début d'après-midi, Arnaut Danjuma a, en ce sens, une nouvelle fois prouvé qu'il était prêt à porter les siens vers les ambitions les plus folles, comme celle assumée par le joueur lui-même de «remporter la Ligue des Champions». Pourtant, force est de constater que ces derniers mois n'ont pas été un long fleuve tranquille pour l'ancien buteur des Cherries. Blessé à la cheville droite, comme plusieurs fois dans le passé, le numéro 15 de Villarreal a ainsi manqué deux mois de compétition entre décembre et janvier dernier. Un épisode douloureux qui a, par ailleurs, fait ressurgir le tempérament très particulier de celui qui vient de fêter ses 25 ans. Absent de l'entraînement, Danjuma a surtout refusé de se faire soigner par les médecins du sous-marin jaune, préférant passer cette période de rééducation en Angleterre et laissant alors son employeur dans une zone de flou. «C'est un garçon particulier. Il va à son rythme, il a sa façon de vivre. Il est parti se soigner où il a voulu parce que c'est comme ça que les stars du foot mondial font», résumait d'ailleurs récemment le journaliste Javi Mata, sur radio Vila-real.

Arnaut Danjuma crève l'écran en Ligue des Champions !

Une situation tendue poussant même les dirigeants des Groguets à envisager un départ lors du dernier mercato hivernal, qui plus est à l'heure où Danjuma reconnaît lui-même que Villarreal n'est qu'un tremplin dans sa carrière. En vain. Un temps convoité par Liverpool - décidant finalement de s'offrir Luis Diaz - le Batave n'a pas plié bagage, et ce, pour le plus grand bonheur du club valencian. De retour dans le groupe début février alors que son compère d'attaque Gerard Moreno venait de se blesser, celui qui culmine à 1m78 a donc repris ses bonnes vieilles habitudes : celles d'effrayer les défenses et de punir l'adversaire à la moindre occasion. Étincelant en Liga, Danjuma l'est d'ailleurs tout autant, si ce n'est plus, en Ligue des Champions. Auteur de quatre buts et une passe décisive lors de la phase de groupes, ses performances ont largement contribué à ce que le sous-marin jaune termine deuxième du groupe F, juste derrière Manchester United, et ainsi rallier les huitièmes de finale. Blessure oubliée, départ avorté, Arnaut Danjuma compte bien désormais rattraper le temps perdu en guidant Villarreal vers la victoire contre la Juventus.

«Nous aimons avoir le ballon et développer beaucoup de football, nous savons qu’à un moment donné dans le jeu, nous aurons des occasions, nous connaissons la qualité de nos joueurs et nous connaissons les mouvements de chacun. C’est la chose la plus importante, de ne pas changer notre façon de jouer, de garder notre ADN, de ne pas devenir nerveux. Je pense que l’expérience du reste du groupe après avoir remporté la Ligue Europa est énorme parce que je pense que jouer un tournoi est différent de jouer en championnat. Le contexte est différent, les matchs sont différents, c’est un match aller-retour», prévenait ainsi le Néerlandais dans Marca, avant de définitivement lancer ce choc européen en adressant un message direct à son futur adversaire direct : «il est clair que Matthijs de Ligt est un bon joueur, mais je vais m’occuper de lui rendre la tâche difficile». La Vieille Dame est prévenue, Monsieur Danjuma est bel et bien de retour.

Créez votre compte Unibet dès aujourd'hui et profitez du bonus 200€ offerts avec le code FMUNI. Misez 200€ sur un premier but de Paulo Dybala pour tenter de remporter 1 480 € (cote à 7,40). (cotes soumises à variation)

Plus d'infos

Commentaires