OM : l'Orange Vélodrome commence à gronder...

L'OM s'est incliné à domicile contre Clermont ce dimanche soir (0-2). Le public marseillais commence à s'impatienter et on a entendu des sifflets descendre des travées de l'Orange Vélodrome pendant la partie et à la fin...

Le stade Orange Vélodrome retrouve une jauge pleine pour la réception du SCO
Le stade Orange Vélodrome retrouve une jauge pleine pour la réception du SCO ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Olympique de Marseille avait l'occasion de conserver son avance sur l'OGC Nice puisque la course à la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des Champions, fait rage. En plus, les Marseillais avaient face à eux une équipe de Clermont qui se morfond dans le bas du classement. Mais, les joueurs de Sampaoli sont totalement passés à côté.

Bien sûr, c'est autant de leur faute que du match parfait des hommes de Pascal Gastien. Eux, ont été grandioses ce dimanche soir (0-2). Mais comment expliquer que cette équipe peine autant contre des adversaires faibles à l'Orange Vélodrome ? On ne sait pas et ce ne sont pas les minces réponses de Jorge Sampaoli, en conférence de presse d'après-match, qui vont nous éclairer.

Sampaoli comprend l'attitude du public

Il n'y a d'ailleurs pas que les journalistes qui s'en rendent compte, mais aussi le public marseillais. On a pu l'entendre siffler lorsque les préparations offensives phocéennes duraient un peu trop longtemps. Des sifflets sont aussi descendus des travées à la fin de la confrontation quand les joueurs sont venus les saluer en les applaudissant.

Jorge Sampaoli, lui, trouve cela normal. « C'est normal, le public réclame ce qu'ils sont venus chercher ici. Nous n'avons pas réussi à donner ce qu'ils sont venus chercher. Il faut l'accepter, c'est tout à fait normal », s'est exprimé un Pelado particulièrement renfrogné devant les médias. Espérons que ce ne soit qu'une mauvaise passe, car les accueils de Monaco puis de Nice en mars marqueront un nouveau tournant.

Plus d'infos

Commentaires